SODEGE, expert-comptable sur Grenoble 6 boulevard Roger Salengro 04 76 21 54 63 Espace Client

Expert-comptable sur Grenoble

Actualités
Sodege

OFFRES D'EMPLOI

OFFRES D'EMPLOI
Nous recrutons des alternants BTS / DCG / DSCG

Nos offres d'emploi :

Nous recrutons des alternants en BTS / DCG et DSCG !

Vos missions :
Sous la supervision d'un Chef de mission comptable, vous prenez en charge la gestion d'un portefeuille clients diversifiés de tous secteurs d'activités : enregistrement des pièces comptables dans les différents journaux, révision des comptes, établissement des déclarations fiscales.

Vous souhaitez postuler : vous pouvez nous envoyer par mail à l'adresse contact@sodege.com votre CV et lettre de motivation.


Actualités sociales :

Plafond de la Sécurité sociale 2022 : 41 136 € annuel, soit 3 428 € mensuel.

SMIC horaire brut au 01/05/2022 : 10,85 € (soit 1 645,58 € / mois pour 151.67 h de travail).

Visite médicale d'embauche : l'employeur est tenu de vérifier que le nouveau salarié a bien effectué sa visite médicale.


Ordonnance n° 2019-359 du 24 avril 2019, J.O. du 25.04.2019 :

Factures, nouvelles mentions obligatoires :

- mentionner à la fois l'adresse de facturation et l'adresse de livraison si elles sont différentes;

- mentionner le numéro de bon de commande éventuellement mentionné par l'acheteur.

Pour rappel : la facture doit être délivrée dès la réalisation de la livraison ou de la prestation de services.

Pour rappel : mentions obligatoires sur une facture : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31808


Amendes : le salarié doit assumer !

Un salarié, responsable d'une amende reçue lors de l'utilisation d'un véhicule de l'entreprise (amende pour excès de vitesse, stationnement, ...) doit assumer et régler lui même cette amende.
Si l'employeur régle l'amende à la place de son salairé, ceci sera considéré comme un avantage en nature, et donc devra être impacté sur le bulletin de salaire du salarié concerné.


Logiciels de caisse : Les entreprises assujetties à la TVA qui enregistrent les règlements de leurs clients au moyen d’un logiciel ou d’un système de caisse, ont l’obligation d’utiliser un logiciel ou un système satisfaisant à des conditions d’inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d’archivage des données.

Cette obligation a été instituée par la loi de finances pour 2016 afin de compléter le dispositif de lutte contre les logiciels de caisse frauduleux ou permissifs.

Pour plus d’informations, l’administration publie sur son site une foire aux questions à destination des usagers :

https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/dgfip/controle_fiscal/actualites_reponses/logiciels_de_caisse.pdf

Organismes accrédités pour la conformité des logiciels ou systèmes de caisse :

- AFNOR certification

- Laboratoire National de Métrologie et d'Essais

Autre preuve de conformité : attestation individuelle de l'éditeur selon laquelle le logiciel est en règle par rapport aux exigences de l'administration.


Petit rappel sur les délais de conservation des documents :

Pièce comptable (livre et registre comptable, pièces justificatives) : 10 ans

Document fiscal (déclaration d'impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés, ...) : 6 ans (attention, les délais sont portés à 10 ans en cas d'activité occulté)

Document social (statuts, registre d'AG, ...) : 30 ans (à partir de la date à laquelle l'acte cesse de produire ses effets)

Document relatif au personnel (livre de paie, registre du personnel, bulletin de paie) : 5 ans (à partir de la date de sortie du personnel)